Marcelle Géber nous a quitté

Marcelle était une grande dame, discrète, joviale, dynamique, observatrice, et nous avons eu l’honneur de l’avoir comme membre du CIPS/AssIPS depuis de nombreuses années ; elle nous a beaucoup apporté.

Marcelle Geber est née en France à Pavillons-sous-Bois en 1919 ; cadette d’une fratrie de deux, elle grandit sereinement entre ses deux parents dans une province verdoyante en contact avec la nature,.
À l’âge où les enfants jouent et découvrent le monde en pleine lumière, alors qu’elle s’apprête à fréquenter l’école, elle est victime d’une rougeole compliquée d’une kératite et doit rester pendant une longue période dans la pénombre afin de protéger sa vue.

La petite Marcelle s’y résout, et ce n’est pas cela qui va l’empêcher de se projeter « médecin pour les enfants » dès ses huit ans…
Elle fait des études de médecine et soutient sa thèse de doctorat à la faculté de médecine de Paris en 1950 sur « l’échec scolaire des enfants surdoués ». Elle hésite entre pédiatrie et pédopsychiatrie. Elle sera finalement pédopsychiatre et psychanalyste

Marcelle Geber a travaillé avec Jenny Aubry et John Bowlby à l'étude des carences de soins maternels précoces et de leurs conséquences sur le bébé ; elle été directrice des centres de guidance infantile de l'Aisne, concept qu’elle a été pionnière à mettre en France. Forte de cette expérience, elle a été mandatée par l'OMS dans les années 1950 afin d'étudier les particularités de la relation mère-bébé au cours du kwashiorkor. Elle est pionnière dans le travail transculturel.

La première, elle démontre, de ses études de terrain en Ouganda et au Mozambique, que le kwashiorkor est en fait lié à l'association d'une dénutrition et de troubles psychologiques affectant la dyade mère-bébé.

C’est à la Maison des adolescents de Cochin (Maison de Solenn), que Marie Rose Moro lui remet la légion d’honneur le 2 juillet 2012, en raison notamment de ces travaux.  

Bibliographie    Geber

  • L' Enfant africain dans un monde en changement : Étude ethno-psychologique dans huit pays africains, Paris, PUF, 1998,
  • L'Abandonnisme en Afrique sud-saharienne, Paris, PUF, 1999,
  • « De la tradition africaine à la France. Réflexions de quarante ans de terrain. », L'autre, cliniques, cultures et sociétés, 2004, 5(3),
  • Film: Test de Gesell et Terman-Merril, Application en Uganda,(distribution - Service du Film de Recherche Scientifique)

Marcelle Geber-Banay a aussi rédigé la biographie de son époux, l’artiste Ben Banay 1917-2003, d’origine polonaise et ayant vécu longtemps en Israel où il est inhumé : « Ben (Banay), l’artiste aux trois pays, aux trois noms, peintre, graveur, maître verrier »

Elle a fété son centenaire à la galerie Thuillier (Paris) le dimanche 15 Septembre 2019 « dans la lumière des œuvres de son époux".

Elle est partie dans la nuit du 9 au 10 mai 2020 ; son souvenir restera dans nos mémoires.